mercredi 29 juin 2016

Lecture jeunesse: Sally Lockhart - Tome 1 - La malédiction du rubis



J'ai déniché ce livre pour ma Souricette dans une librairie en vacances. Il est recommandé à partir de 11 ans (donc un peu tôt pour ma louloute), mais la libraire m'a indiqué que c'était plus la forme et le nombre de pages que le fond qui justifiait l'âge.
Souricette l'a commencé, mais abandonné, parce qu'elle ne comprend pas tout.

Résumé: Sally Lockhart n'a pas reçu une éducation classique de jeune fille : la littérature, la musique, ce n'est pas son fort. En revanche, elle sait monter à cheval et tirer au pistolet. Lorsque son père disparaît en mer de Chine dans des circonstances suspectes, la jeune et intrépide Sally se retrouve livrée à elle-même dans le Londres inquiétant de l'époque victorienne. Sans qu'elle le sache encore, un grand danger rôde autour d'elle. Parviendra-t-elle à percer le secret d'un rubis fabuleux qui excite les convoitises et sème la mort autour de lui ? Il semble être au cœur du mystère…

Comme dans Penelope Green, l'héroïne est une jeune fille qui vient de perdre son père, et qui se retrouve au coeur d'un mystère. Mais si Penelope est motivée au départ par son envie de devenir journaliste, et décide de reprendre une enquête mystérieuse de son père, Sally est quant à elle poussée par le besoin de comprendre ce qui est arrivé à son père après avoir reçu une missive étrange.

L'histoire est effectivement un peu complexe pour un public trop jeune, deux intrigues se mêlant, toutes deux liées à l'histoire de Sally, mais il n'est pas toujours simple de suivre le fil. C'est le seul petit bémol de ce roman, que j'ai trouvé par ailleurs très bien menée.

Sally est une héroïne très attachante, on est dès le départ touchés par le drame de la mort de son père et la situation dans laquelle elle se retrouve. Elle est entourée d'amis qu'elle rencontre au fil du roman, Fred le photographe, sa soeur Rosa, leur ami Trembleur, mais aussi Jim qui tente de la protéger de son mieux, et qui apporte la note d'espoir du roman.
Parce que j'ai trouvé que l'univers glauque des bas-fonds londoniens, incarnés par la fumerie d'opium ou la pension Holland était particulièrement bien rendu. Mme Holland est une vieille femme qui n'hésite pas à user du chantage et de la menace pour arriver à ses fins, et l'écriture m'a transportée dans cette pension, on souffre avec Adélaïde des traitements infligés au marin retenu prisonnier, on ressent sa terreur à l'idée de ce que Mme Holland pourrait lui infliger....

Je pense que c'est ma sensibilité d'adulte qui m'a fait apprécier aussi les côtés sombres de ce roman, qui ne sont peut-être pas accessibles au public initial, qui se concentrera plus sur l'enquête et l'aventure de Sally, mais j'ai trouvé que ça donnait un petit plus au roman en nous plongeant dans le Londres de la fin du XIXème un peu trouble, reflet du fonctionnement du pays, par exemple par rapport à l'opium cultivé en Inde par les Anglais... On retrouve le passé colonial britannique en Inde, l'émergence des Triades en Chine, la corruption, le trafic, tout un décor sombre qui sert de toile de fond à ce roman.

Ce premier tome m'a donné envie de découvrir la suite, maintenant que Sally a rencontré ses amis, et qu'elle a résolu l'énigme de la mort de son père, j'ai hâte de voir dans quel genre d'aventure elle va se lancer!

**********************************

Ceci est ma participation à la lecture commune "Littérature enfantine et adolescente" du mois anglais 2016

1 commentaire:

  1. Merci de me le rappeler ! Il y a longtemps que je l'ai noté et j'ai un peu oublié.

    RépondreSupprimer

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!