jeudi 1 juin 2017

Lecture: L'étrangleur de Cater Street


Pour démarrer ce mois anglais 2017, j'ai décidé de (enfin) lire le début des aventures de Thomas et Charlotte Pitt. J'avais découvert la série plutôt par la fin, avec "La disparue d'Angel Court" et "Bryanston Mews", dans lesquels Thomas et Charlotte sont parents, où Thomas a un poste à responsabilités... J'avais envie de commencer du début, pour comprendre un peu l'histoire de ces 2 personnages, même si chaque roman peut se lire indépendamment, les enquêtes n'étant pas liées.

Résumé: Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les code et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle: le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série "victorienne", la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.

Le premier tome de cette série met en scène la rencontre de nos 2 héros, au cours d'une enquête pour des meurtres qui touchent le quartier dans lequel vit Charlotte, jeune fille de bonne famille.
Pas de toile de fond historique dans ce roman, Thomas étant simple inspecteur, on n'a pas comme dans les derniers la vision sur le monde que lui donnera son travail par la suite.

L'enquête d'abord: des jeunes filles sont retrouvées étranglées et mutilées dans la rue, et si la première peut sembler un meurtre au hasard, à partir de la seconde la police se met à la recherche d'un tueur en série. Bien menée, même si j'avais des doutes sur le coupable bien avant la fin, elle est très centrée sur Charlotte: ce n'est pas elle qui mène l'enquête, mais on suit beaucoup de ses réflexions, de ses questionnements....
Plus qu'une simple enquête, le roman nous parle de la condition de la femme, de ce que doit et ne doit pas faire une jeune fille de bonne famille, avec les différentes générations (la grand-mère paternelle de Charlotte, sa tante veuve, sa mère, ses soeurs), les jugements portés sur les jeunes filles assassinées, dont ce ne peut qu'être la faute de par leur comportement, de ce qui peut conditionner un bon mariage..... Charlotte détonne dans son milieu, elle est trop franche, trop intelligente, mais pas assez manipulatrice pour le cacher, comme sa soeur Emily le fait si bien. Cela réduit ses chances de trouver un mari dans la bonne société, et lui permet aussi de braver les conventions sociales pour épouser un simple policier, plus bas dans l'échelle sociale qu'un majordome!
Anne Perry évoque aussi la différence de traitement entre les hommes et les femmes, pour qui on ne tolère pas les mêmes écarts, mais aussi la notion d'amour dans cette époque où bien souvent les mariages étaient de convenance...

J'ai beaucoup apprécié ce premier tome, et entamé avec plaisir le suivant, j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de ce couple atypique et attachant!

*************************************
Première participation au mois anglais 2017



20 commentaires:

  1. J'ai prévu de le lire pour le mois anglais, c'est l'occasion de "tester" une auteure que je ne connais pas du tout ! J'espère avoir le temps de le lire et de le chroniquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca vaut le coup d'essayer, même si ce n'est pas à temps pour le mois anglais ;-)

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé ce premier tome ! Le deuxième traîne d'ailleurs dans ma Pal depuis, j'essayerai de le faire sortir ce mois ci si j'ai le temps ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai commencé cette semaine, même si je ne suis pas sure de le chroniqueur ;-)

      Supprimer
  3. J'ai dévoré toute la série, certains volumes sont moins bons mais dans l'ensemble c'est une série de qualité, je ne peux que t'encourager à la lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute la série! Il y en a un paquet, je ne sais pas si je les lirai d'affilée, mais ça me plait bien !

      Supprimer
  4. oui cela semble assez bon surtout pour le cote politique....une bien belle serie on dirait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas j'aime bien Anne Perry, à chaque fois on a un peu plus qu'un simple roman policier. Je te la recommande si tu n'as pas essayé

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup cette auteure mais j'ai une préférence pour ses autres séries. En tout cas, tu as de beaux et longs jours de lecture devant toi car elle doit au moins en être au 30ème tome ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi testé Monk, qui m'a bien plu aussi. Elle en a d'autres?

      Supprimer
  6. Merci pour cette participation :)
    Anne Perry, c'est toujours une chouette découverte ! Je la lis par période pour ma part, mais à te lire j'ai bien envie de la sortir de ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si j'ai pu te donner envie!

      Supprimer
  7. Anne Perry est pour moi synonyme de "chouchou de Lou" ! Moi, elle me fait peur... depuis que je connais son histoire... elle a quand même un regard étrange... hein Lou ? haha!
    "Blague" mise à part, je n'ai lu qu'un ou deux romans de Anne Perry et je ne suis pas fan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas son histoire, faut que j'aille creuser ou que Lou m'explique alors :-)

      Supprimer
  8. C'est drôle, je l'ai lu aussi assez récemment et je le garde sous le coude pour le jour du polar anglais :-) Bonne journée et bon w-end !

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, c'est la première fois que je lis un billet sur le tout premier tome des aventures de Charlotte et Thomas Pitt, chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois qu'un de mes billets est une première, je suis flattée!

      Supprimer
  10. Pourquoi pas ? Un petit polar de temps à autre me fait du bien. Je crois qu'avec Anne Perry, j'ai de quoi voir venir.

    RépondreSupprimer
  11. Très bon roman, la suite est pas mal ensuite je trouve que ça s'essouffle un peu. Bon mois anglais

    RépondreSupprimer

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!