samedi 15 octobre 2016

Lecture: Harry Potter et l'enfant maudit


Plus de 3 semaines depuis mon dernier post, manque de temps, manque d'envie, moral dans les chaussettes, autant de raisons qui m'ont tenue éloignée de mon clavier.
Lecture plus difficile aussi, la fatigue me pousse vers la télé et les romans faciles.

Mais l'annonce de la sortie du dernier opus des aventures d'Harry Potter ne pouvait que faire réagir la fan que je suis. Même si ce huitième tome est le texte d'une pièce de théâtre, et non un nouveau roman, je n'ai pas résisté longtemps (1 journée, le temps d'aller l'acheter ;-)).

Résumé:  Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. 
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Comme l'ensemble de la série, ce livre est addictif. Le fait d'avoir vu les films de la série permet de personnifier ce texte de théâtre qui demande de savoir imaginer les décors et les liens qu'on ne peut visualiser.
Je pense que la pièce doit vraiment valoir le coup, et j'ai apprécié ma lecture, même si malheureusement la forme qui a été choisie pour cette suite ne permet pas la même profondeur que le reste de la saga: comme pour toute pièce de théâtre, on ne peut multiplier les acteurs, ce qui limite le nombre de personnages et centre l'intrigue sur Harry et son fils Albus, et Drago et son fils Scorpius. Ron, Hermione et Ginny sont bien sûr de la partie, car comment imaginer Harry sans ses fidèles amis, mais on ne retrouve pas les mythiques scènes dans Poudlard, les autres survivants sont parfois évoqués mais inexistants....

Bon moment de lecture, oui, mais loin de ce que les précédents épisodes de la saga nous avaient offert: Harry, Ron et Hermione sont présents, mais c'est comme si vieillir avait disparaître tout ce qui a fait d'eux ce mythique trio. Même si on retrouve un peu l'Hermione moralisatrice de leur jeunesse, leur fonctionnement et leur complicité n'apparaît pas dans cet opus. Ron en particulier est quasi inexistant, et Hermione semble loin de la brillante étudiante qu'elle était pendant les 7 ans à Poudlard. Pas d'aventures magiques extraordinaires, peu de combats magiques, et comment remplacer les cours à Poudlard, les matchs de Quidditch, les portraits qui parlent, les escaliers qui bougent et les incroyables banquets dans la grande salle?

Sans vouloir spoiler l'histoire, ce qui m'a plu ce sont les relations pères/fils compliquées (peut-être me renvoient elles à ce que je vis au quotidien avec mon loulou, dont j'ai tant de mal à trouver les clés), et les mondes parallèles dans lesquels on est plongés, ces mondes qui auraient pu arriver si....

L'analyse peut ne pas donner envie de lire ce nouvel opus, et pourtant je ne regrette pas mon achat (compulsif), parce qu'Harry finalement a vieilli, comme moi, et que ce héros qui a été confronté a bien des épreuves magiques se retrouve face à l'épreuve peut-être la plus compliquée de sa vie: l'éducation de son fils!

J'espère que la pièce sera adaptée en France, et que j'aurai le plaisir d'aller la découvrir "en vrai"!

********************************

Nouvelle participation à "A year in England"








2 commentaires:

  1. j'ai hâte de le lire aussi. Et la pièce en France, je n'osais l'imaginer mais c'est vrai que ça serait extraordinaire de l'avoir.
    Flo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que ta fille attendait son anniversaire pour l'avoir, j'ai hâte de voir ce qu'en pense un public plus jeune! La mienne a du coup décidé d'entamer la série!

      Supprimer

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!