mardi 8 août 2017

Lecture: Au fond de l'eau

 
J'avais apprécié la lecture du précédent roman de Paula Hawkins, "La fille du train", et la critique d'Eva m'a donné envie de lire le suivant, que j'ai eu la chance de dégotter à la bibliothèque le week-end dernier!

Résumé: Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

Point très positif de ce roman, Paula Hawkins nous plonge totalement dans l'atmosphère pesante qui entoure ses personnages et son histoire: tous ont des secrets qui leur pèsent, et telles des poupées russes ces secrets émergent l'un après l'autre au fil du récit. L'alternance des narrateurs ajoute à cette atmosphère, nous perdant dans la subjectivité des points de vue pour nous tenir en haleine jusqu'à la révélation finale, à la toute fin du roman.
Secrets de famille, mensonges, lieu chargé d'histoire, tout est là pour garantir le suspense, et je n'ai lâché le roman qu'une fois terminé!

Cette multiplication des histoires qui s'enchevêtrent est pour moi à la fois un point fort de ce roman, car il maintient la tension pour le lecteur, un peu à la façon d'un Broadchurch où chaque secret pourrait mener à la résolution de l'énigme, mais aussi un point faible à mon sens car j'ai eu l'impression qu'on restait à la surface à chaque fois, en particulier pour le final, et qu'il me manquait des explications (mais je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher la lecture de celles et ceux qui ne l'ont pas encore lu).

Si l'ambiance est parfaitement rendue, j'ai trouvé dommage que l'histoire du "Bassin des noyées" n'ait qu'un rôle de toile de fond, de décor pour l'ambiance, et pas plus de place dans le récit.

Malgré ces petits bémols, une lecture prenante qui confirme la première impression laissée par cet auteur!

*******************************

Première participation à "A year in England 2017"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!