lundi 1 août 2016

Lecture:Je sais où tu es



Dans ma dernière moisson à la bibliothèque, beaucoup de romans policiers, parfois choisis sur les recommandations du mois anglais, soit comme celui-ci au hasard des présentoirs.

Résumé: Où que Clarissa aille, Rafe est là. A la fac, où ils travaillent tous les deux, au parc, chez elle... Ses messages saturent son répondeur ; ses cadeaux qu'elle refuse s'entassent devant sa porte. Mais Rafe a été clair : ce professeur, spécialiste des contes de fées, ne renoncera pas à « une fin heureuse ».Seule issue pour la jeune femme : sa participation au jury d'un procès pour viol au tribunal de Bristol, loin de son quotidien. Le regard qu'on porte sur la victime lui ouvre les yeux sur la ligne subtile qui sépare culpabilité et innocence. Clarissa ne pourra échapper à l'emprise de Rafe, elle devra y faire face, au risque de découvrir le conte de fées macabre qu'a imaginé pour elle ce prince pas très charmant...Tout en tension et en sourdes menaces, ce suspense psychologique explore les zones d'ombre entre amour et obsession, fantasmes et réalité. Un thriller fascinant qui envoute le lecteur jusqu'à sa fin, absolument terrifiante. Où que Clarissa aille, Rafe est là. Ses messages saturent son répondeur ; ses cadeaux qu’elle refuse s’entassent devant sa porte. Rafe a été clair : rien ne peut le faire renoncer. Pour échapper à son emprise, Clarissa décide de le piéger…

Après avoir assisté à une lecture donnée par un professeur spécialiste des contes de fées à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Clarissa passe la nuit avec lui, sans le vouloir, et sans comprendre ce qui s'est passé pour en arriver là. A la suite de cet épisode qu'elle souhaiterait oublier, elle subit un véritable harcèlement de la part de cet homme, qui la suit, l'appelle, lui offre des cadeaux, refusant de comprendre qu'elle ne veut rien avoir à faire avec lui.
Appelée comme jurée pour un procès, elle voit d'abord l'occasion d'échapper à la présence de son harceleur, qui malgré tout arrive à la retrouver, et continue envers et contre tout à la persécuter.

Le roman alterne le récit à la troisième personne, et les extraits du carnet que tient Clarissa, qui nous plongent dans son ressenti, ses émotions. En filigrane, la face cachée des contes de fées, aux fins pas toujours si heureuses.
Le procès est comme un miroir pour Clarissa: la victime de l'affaire qui l'occupe se retrouve en position d'accusée, tout se retourne contre elle, elle dont la vie n'est pas exemplaire, et à qui on refuse le droit d'être une victime. Clarissa réalise la mince frontière entre victime et coupable, ce qui la renvoie immanquablement à son harcèlement: comment prouver qu'elle n'a pas provoqué ou encouragé ce qui lui arrive? Comment prouver qu'elle est harcelée, qu'elle ne fabule pas?

L'ambiance est oppressante, on ressent les émotions de Clarissa, on angoisse avec elle, on souffre de ce que lui fait vivre Rafe, on se demande qu'elle va être l'issue de cette situation dont on ne voit pas comment ça pourrait se terminer, à part mal!

J'ai été happée par ce roman qui nous fait réfléchir sur le viol, le harcèlement, et la place qu'on accorde aux victimes. Comment prouver que quoi qu'on ait fait, quel que soit notre mode de vie, nos choix, on a le droit de dire non, et le droit d'être reconnues comme victimes.  
L'atmosphère est tellement oppressante qu'on est parfois mal à l'aise, l'immersion est totale dans l'histoire, on a hâte d'en voir la fin, quelle qu'elle soit. 

Une lecture prenante, à ne pas lire seule le soir!!!!

*********************************
Ce roman qui se passe en Angleterre est une nouvelle participation à "A year in England"


1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce roman, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!